Une architecture préservée

L'etxe (la maison) appartient à l'identité basque. Le bourg du village ainsi que les différents quartiers de Saint-Pée-sur-Nivelle font la part belle à l'architecture labourdine. 

Ces demeures faites de torchis, aux pans de bois apparents, peints souvent en rouge sont orientées vers l'est. Pierre angulaire de la vie sociale traditionnelle du Pays Basque, l'etxe était généralement transmise à l'aîné de la famille. Les habitations du bourg datant du XVIIème et XVIIIème siècles possèdent de magnifiques linteaux mentionnant l'année de construction ainsi que le nom du maître et de la maîtresse de maison. 

Un poème de Gabriel Aresti rend hommage à l'attachement du peuple basque à son etxe :

                                                                                                                                                                                        

LA MAISON DE MON PÈRE

La maison de mon père
je la défendrai.
Contre les loups,
contre la séheresse,
contre le lucre,
contre la justice,
je la défendrai.
la maison de mon père.
Je perdrai
mon bétail,
mes prairies,
mes pinèdes;
j'y perdrai
mes interêts,
les rentes,
les dividendes
mais je la défendrai
la maison de mon père.
On m'ôtera les armes
et je la défendrai avec mes mains
la maison de mon père.
On me coupera les mains
et ja la défendrai avec mes bras
la maison de mon père.
On me laissera
sans bras,
sans poitrine
et je la défendrai avec mon âme
la maison de mon père.
Moi je mourrai,
mon âme se perdra,
ma famille se perdra,
mais la maison de mon père
durera debout.

 

 

 


Dans la même rubrique

© 2016 Saint Pée sur Nivelle. Tous droits réservés. Mentions légales - Crédits.Réserver sur toute la côte basque. Une expérience conçue par Apps and Co.